200 grains

Marcel Sire, Mon aquarium, L’essentiel de la faune et de la flore des étangs des environs de Paris, Paris, Centre de documentation universitaire, 1939, p.24.

Elles habitent pour la plupart, un fourreau, tube protecteur, qui peut être un fragment de tige creuse (Agrypnia, voir fig.) ou le plus souvent, un tube de soie recouvert de débris variés (grains de sable, fragment de tiges végétales, petites coquilles, etc…). De temps à autre on voit ces fourreaux se déplacer et une tête et des pattes sortir de l’extrémité du tube.

Construction du fourreau de la larve de phrygane

A l’aide d’une brindille de bois que l’on pousse par l’extrémité postérieure du fourreau, faire sortir la larve  dans l’eau d’un verre où l’on a placé du sable et des fragments de tiges- on verra la larve effrayée agglutiner des grains de sable avec un fil de soie ; elle réunira ainsi 200 grains en un tube dont elle tapissera l’intérieur d’une couche de soie ; le travail se fera en 5 à 6 heures.