Maisannettes

A. Bourrit, « Notes sur ces cas de nidifications anormale du martin-pêcheur » Ornis, Bulletin du Comité Ornithologique International, Paris, Masson, 1899, p. 190.

Le nid lui-même, à peu près sphérique, était formé extérieurement de feuilles de roseaux mélangées à quelques herbes aquatiques. La couche intérieure était faite de mousse d’eau remplie d’une grande quantité d’étuis de « maisonnettes ou maisonnettes » (qui sont probablement des larves de phryganes). La cavité intérieure était tapissée d’arêtes de Poissons.