Escalier 1978

Jacques Escalier, L’homme et la nature, Biologie 5°, Paris, Nathan, 1978.

La curieuse maison du « portefaix »

Sous les pierres ou accrochés aux branchages du bord de l’eau, on peut récolter de curieux petits bâtons…, habités par un animal qui se rétracte dans son tube dès qu’il est menacé. Cet animal est appelé «  Traîne Bûche », « Portefaix », « Charpentier » par les pêcheurs : cet animal est la larve d’un insecte, le Phrygane.

  1. D’où vient cette habitation ? Cet étui ou fourreau est constitué de débris de branches, de morceaux de feuilles, de sable ou de gravier, empruntés au milieu environnant (5,6).
  2. Comment construire sa maison ? Expérience :

Piquez légèrement avec une aiguille l’arrière de cette larve, qui aussitôt lâche prise et peut sortir de son étui. Placez-la dans un récipient avec de l’eau et des débris végétaux. Immédiatement, on la voit se camoufler au milieu de ces matériaux ; une heure après, son abdomen et son thorax sont déjà entourés de débris grossièrement agencés, deux ou trois heures après, la larve aura reconstruit une maison où toutes les pièces sont bien assemblées. La larve sécrète à sa lèvre inférieure un fil de soie.. C’est en quelque sorte le ciment de cette curieuse maison.

Jacques Escalier, L’homme et la nature, Biologie 5°, Paris, Nathan, 1978.